Conseil #2 : pas de gros tronc

Conseil #2 : pas de gros tronc

DSC_3524

photo par Myriam Lafrenière

Madeleine Holden, la première critiqueuse professionnelle de dick pic, mettait souvent en garde contre les logs. Les logs, c’est quand on croit que la personne qui regardera la photo de sa queue est intéressée juste par la grosseur. En photographiant sa queue en gros plan, la caméra de son téléphone positionné comme une vue à vol d’oiseaux, on voit le pénis. Et c’est pas mal tout ce qu’on voit. C’est pas érotique. C’est pas excitant. Je veux dire c’est comme me mettre un carton de jus d’orange dans la face, ça m’énerve. Ça ne me donnera pas plus soif.

Parfois la personne qui commet un log est obsédée niveau grosseur de sa queue. Toutes les queues sont différentes. Même si c’est plus difficile pour la sodomie, j’aime les grosses queues. Et même si la culture populaire nous fait croire que les petites queues, ce n’est pas sexy, je les aime. Je ne suis pas la seule. Ne soyez pas stressé. Vos queues sont agréables à regarder, mais je ne veux pas voir que ça. Je veux pas une dick pic SURPRISE UN PÉNIS, je veux être tentée, je veux voir un peu de poils ou de décor ou de tissu ou des gouttes d’eau d’après-douche qui drip drip drip sur le gland.

Je note les pénis de A à Z

Je note les pénis de A à Z

Il y a deux ans j’ai demandé à des inconnus de m’envoyer des photos de leur pénis pour que je puisse les noter. Je voulais reproduire l’expérience de l’avocate et journaliste Madeleine Holden, qui donne des conseils sur son site web pour mieux réussir ses photos de pénis.

J’ai écrit dans Vice Québec ce que j’en ai pensé : que les photos de graine, quand on veut les recevoir, c’est beau. Ça peut toutefois toujours être amélioré et je suis prête à recevoir vos dick pics/photos de vulve/photos de strap-on/photos de cactus, en échange de 10$. Je la commenterai ensuite, en notant ce que j’ai aimé mais ce qui pourrait être à revoir (le chien à vos pieds, qui attend une balade, ça fait weird.)